Un champion de France Iaido 2017

Les 18 et 19 mars se déroula le Championnat de France de Iaïdo 2017 au gymnase de La Plaine à Paris. Le samedi était consacré à la compétition en individuel ainsi qu’aux passages de grades et le dimanche à la compétition en équipe.

Pour la compétition en individuel, il y avait 78 compétiteurs venant de la France entière et repartis dans 6 catégories allant de Mudan (sans dan) au 5e Dan. Le corps arbitral était géré par les 18 plus gradés de France. Le tout supervisé par nos deux Conseillers Techniques Nationaux Supérieurs : Robert Rodriguez 7e Dan Renshi et Jean-Jacques Sauvage 7e Dan Renshi.

C’était la première participation pour le Seiryukan Dojo qui qualifia 4 membres (Tex HE YIT en 2e dan, Johnny et Jessica COELHO MOUTINHO en Mudan et Mickaël Poumier qui fut repêché, en Mudan). Pour des raisons administratives, seuls Tex et Mickaël ont pu participer.

Le niveau général fut bien plus élevé que celui des Inter-régions et la tension était palpable malgré une très bonne ambiance et état d’esprit.

Mickaël fit de son mieux mais perdît face aux deux têtes de série qui terminèrent sur le podium dont le Champion de France Hank Jacob de Mushin no Shin.

« C’était un jour où je suis entré dans la zone » cf. Kuroko no basket

Tex hérita aussi d’un tirage au sort difficile avec toutes les têtes de série de sa catégorie dont trois adversaires qui l’avaient battu lors des précédentes compétitions.

Le premier était Manuel Vialle du Mushin no Shin et membre de l’équipe de France en phase de poule, (rencontré aux Inter-régions 2017).

Puis il rencontra dès les quarts de finale, la favorite Clémentine Ferreiro du Mushin no Shin de l’équipe de France. La Championne IDF 2017 s’inclina 2-1 malgré une excellente prestation après un match très serré.

En demi-finale, il affronta Pierre Sasorith du Renbukan Dojo (Champion de l’Open 77 2016) qui l’avait privé de la phase finale en novembre dernier.

La finale le confronta à Mathilde Beamonte du Nakayoku Iaido, membre de l’équipe de France et médaillée de bronze aux derniers Championnats d’Europe dans la catégorie 1e dan.

[masterslider id= »13″]

 

Ce titre de Champion de France confirme pour Tex He Yit tout le travail entrepris ces derniers mois. Pour lui, c’était un jour où tout lui a réussi. Je cite :  » C’était un jour où je suis entré dans la zone «  tiré du manga Kuroko no Basket. Cette « zone » est un état où nous sommes dans l’instant présent, sans être perturbé par ses pensées passées ou futures. D’ailleurs, il s’entraine au quotidien autant physiquement, techniquement que mentalement afin de progresser. Maintenant place à l’analyse pour que ce succès en appelle d’autres pour le Seiryukan Dojo ! 😉

Le passage de grades fut organisé après la remise des récompenses.

  • 3 présentés en shodan (1e Dan), 1 reçu
  • 7 présentés en nidan (2e Dan), 5 reçus
  • Personne en sandan (3e Dan)
  • 4 présentés en yondan (4e Dan), 1 reçu

Le lendemain en compétition par équipe, un record fut atteint avec un nombre de 20 équipes.

Le Seiryukan Dojo présenta une équipe de 2 (au lieu de 3) et fit son maximum en gagnant 2 manches sur 2 matchs face à des équipes bien plus fortes. Cela fut insuffisant pour accéder à la phase des tableaux.

La finale confronta le tenant du titre : Suishinkai Dojo 1 (Hiromi Ando, Rodolphe Sampieri et Rubens Pérennès) au Mushin no Shin (Clémentine Ferreiro, Gilles Dietrich, Manuel Vialle) et fut remportée une nouvelle fois par le Suishinkai Dojo 1.

Un grand merci aux supporters (Guy Senseï, Gaëtan et son épouse) et à Guillaume qui s’est porté volontaire pour nous accompagner en tant que commissaire sportif.

[masterslider id= »3″]

 

Retrouver l’article du Pays Briard « Les championnats de France des Columériens« 

Un champion de France Iaido 2017
Avis