Jodō

Le Jodō ou la voie du bâton japonais. La signification, l’origine et des informations sur les stages et compétitions se trouvent dans les lignes suivantes.

Jodo kanji

Signification :

Le mot Jodō (杖道) est composé de :

  • 杖  Jo, qui signifie bâton
  • 道 Dō, qui signifie la voie

Origine :

Certainement l’arme la plus ancienne de l’homme, et, chose assez peu banale dans les arts martiaux traditionnels japonais ou Budo, le Jodō (voie du bâton) dans sa forme structurée et codifiée est né d’une défaite… Son fondateur Muso Gonnosuké Katsuyoshi était un samouraï de l’école Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu, très fameux à son époque (le XVIIème siècle). L’histoire mythique raconte qu’il était un grand spécialiste du Bô (grand bâton de 1m80) quand qu’il fut battu en duel par le génie du sabre (et du double sabre), Miyamoto Musashi. Notre Koryu provient de Shindo Muso Ryu Jo jutsu.


Objectif :

C’est la défaite de l’adversaire sans l’avoir attaqué. Son esprit n’est pas de blesser l’adversaire, mais d’utiliser les techniques démontrant ainsi l’exacte polyvalence de l’arme. La signification de cet esprit se trouve en dehors de la compréhension normale de l’image de combat. Les terminaisons nerveuses ainsi que les points faibles du corps sont les cibles privilégiées. La pratique du Jodō n’est jamais offensive car elle répond toujours à une attaque du sabre (Sen no sen). Néanmoins le Jodō développe autant le corps que l’esprit et renforce la vigilance et la combativité des pratiquants. L’un des grands intérêts du Jodō est que l’on étudie à tour de rôle le côté bâton comme le côté sabre. L’entraînement se fait toujours sous forme d’un combat extrêmement codifié, ou Kata. Il nécessite la maîtrise de bases techniques ou kihon.

Stages :

La plupart des stages (Nationaux et Régionaux) sont gratuits pour tous les licenciés.

Les stages régionaux sont dirigés en général par notre Directeur Technique de Seine-et-Marne Daniel Vaissade 5e Dan.

Les stages nationaux sont mensuels et encadrés par les plus gradés de France. Certains d’entres eux se déroulent lors de manifestions annuelles tels que les Championnats de France et Paris Jodō Saï.  Suivant les budgets disponibles, il est même arrivé que des Senseis japonais viennent encadrés le stage.

Compétition : 

M_M_6611-1024x682

La compétition existe aussi en Jodō, mais elle est conçue de façon à permettre des confrontations sans déformation aucune de la technique et surtout de la discipline. Deux équipes (Jo et Bokken) exécutent en parallèle les mêmes Kata (formes de combat codifiées) et il faut d’abord se surpasser soi-même pour prétendre l’emporter sur l’adversaire.

European Championship Jodō 2013 Finals

Pour conclure sur le Jodō, on retiendra l’absence de tout danger et de contre-indications dans sa pratique, le développement des réflexes, du « coup d’oeil » qu’il apporte, ainsi que la maîtrise de soi et toujours le respect du partenaire-adversaire. C’est ainsi que d’un art guerrier à l’origine, le Jodō est devenu une voie de la paix et de la réalisation harmonieuse de soi-même.

Jodō
5 (100%) 13 votes