Zen Ken Ren

La tradition nous rapporte qu’un célèbre samouraï du nom de HAYASHIZAKI JINSUKE SHIGENOBU serait à l’origine de la création et de l’essor du Iaidō (voie du sabre Japonais). Il semblerait que Jinsuké Shigénobu soit né dans la province de Sagami, la dix-septième année de l’ère de Tenmon (1549).

Durant plus de 400 ans, le Iaidō a connu une succession de crises et de croissances. Les déclins les plus rudes se situent au début de l’ère Meiji avec l’interdiction du port du Katana en 1876, ou Hatoreï et à l’interdiction de la pratique du Iaidō et du Kendo par l’armée Américaine à la fin de la seconde guerre mondiale .

On a cru pendant une période à une complète extinction du Kendō et du Iaidō, mais grâce aux conséquences du traité d’accord signé en 1948, une fédération de Iaidō de tout le Japon vit le jour et en 1952 la fédération de Kendō de tout le Japon (ZEN NIHON KENDO RENMEI ou ZNKR) fut crée et le Iaidō y fut rattaché par la suite.

Le Iaidō est représenté par de multiples écoles traditionnelles, aux styles très complexes et souvent complètements différents les uns des autres. Pour ces raisons et afin de donner aux Kendokas les notions fondamentales de manipulation d’un sabre, en mai 1968 à l’instigation de la ZNKR, douze professeurs de Iaidō et de Kendō dont la plupart étaient les héritiers et les Sokés d’écoles traditionnelles se sont réunis et ont codifié sept formes ou Kata sous l’appellation Seitei Iaï.

A ces Kata , en mars 1980 dans un but d’uniformiser le Kendō et le Iaidō, trois nouvelles formes furent rajoutées, ce qui porta leur nombre a dix comme dans le Kendō no Kata. En avril 2001, deux Kata supplémentaires ont été ajoutés et actuellement, cette série constitue toujours l’école officielle de la Fédération Japonaise de Kendō et de la Fédération Française de Judo, Jiu-jitsu, Kendō et disciplines associées. La connaissance parfaite de ces douze formes est obligatoire lors des tests de grades Dan.

Noboru Ogura 8e Hanshi de Iaidō

Le Seitei Iaï reste cependant un début d’apprentissage du sabre pour les Kendokas et Iaidōkas, mais ne saurait en aucun cas révéler toute la richesse et le sens profond du Iaï sans une pratique intensive et sérieuse d’une école ancienne ( Koryu ) auprès d’un Sensei, seul moyen d’évoluer vers la fusion idéale du Kendō et du Iaidō.

Le Seitei Iaï sert également de base pour les passages de grades fédéraux, les seuls reconnus par l’International Kendō Federation (IKF) et les ministères nationaux appropriés, comme Jeunesse et Sports en France.

Grades 1 Dan 2 Dan 3 Dan 4 Dan 5 Dan 6 Dan 7 Dan 8 Dan
Age min (ans) 15 46
Délai dans grade précédent (ans) 3 1 2 3 4 5 6 10

NB : Les délais en années, sont considérés de mois en mois, sans tenir compte du jour du mois. 

Les 12 katas du Seitei Iaï :

1. Mae (前) Avant
2. Ushiro (後ろ) Arrière
3. Uke-Nagashi (請流) Blocage balayé (absorbé)
4. Tsuka Ate (柄当て) Frappe avec la tsuka
5. Kesa Giri (袈裟切り) Coupes diagonales
6. Morote Tsuki (諸手突き) Pique à 2 mains
7. Sanpo Giri (三方切り) Coupes dans 3 directions
8. Gammen Ate (顔面当て) Frappe au visage
9. Soete Tsuki (添え手突き) Pique à l’aide d’une main
10. Shiho Giri (四方切り) Coupes dans 4 directions
11. So Giri (総切り) Coupes enchaînées
12. Nuki Uchi (抜き打ち) Dégainer/couper

Source : Renbukan Dojo

Embu des 10 katas du Seitei Iaï avec mises en scène par Hakuo Sagawa 9e Dan

Zen Ken Ren
5 (100%) 17 votes