Test du iaitō Suzaku de Tozando

Iaitō Tozando Suzaku Ryu Koshirae
100% Made on Kyoto

Particularité de la gamme Suzaku :

Iaito en alliage se rapprochant davantage à un vrai shinken que ce soit en aspect, finition, sifflement et prise en main. La lame est plus solide qu’un iaito classique grâce à leur mélange avec le GT métal.

Mon choix s’est porté sur la finition Ryu koshirae qui fait référence aux Seiryukan Dojo et mon dragon.

[masterslider id= »15″]

 

Description :

Exceptionnel iaito japonais de gamme avancé en vente à un prix plus qu’abordable.
Révéré au Japon depuis des temps immémoriaux, les dragons sont des créatures mythologiques dit avoir son origine en Chine. Ils pourraient vivre dans le sol ou dans l’eau, leurs rugissements sont appelés le tonnerre des tempêtes, ils pouvaient librement monter en flèche dans le ciel.Considérés comme des créatures divines,puissantes et assurant le succès et la prospérité,les dragons était très populaires parmi les guerriers.
Il y a un temple bouddhiste à Kyoto appelé Shinsen-en (Le jardin d’été sacré). On croit qu’un dieu dragon a résidé dans l’étang de ce temple depuis les temps anciens.
Shinsen-en est aussi appelé « Ryukousui » (dragon de la bouche du printemps) que l’eau est toujours pure, et parce que le dragon peut invoquer la pluie. A ce jour Shinsen-en reste une tache de puissance bien connue parmi les citoyens de Kyoto.
Inspiré par cette légende, ce Ryu Koshirae propose un thème de dragon sur le Tsuba, Menuki et Fuchi / kashira. Le dragon est réaliste représenté, et il semblerait qu’il pourrait prendre vie à tout moment. La lame est faite avec de l’aluminium / alliage de zinc .
Le Ryu Koshirae sont fabriqués un par un dans le quartier Nishijin de Kyoto, à seulement quelques minutes en voiture du Shinsen-en et est également livré avec un certificat avec le « Kyoto » Mark.
Le « Kyoto » Mark est une marque approuvée par le développement de l’industrie de Kyoto Consortium et il a donné aux entreprises qui protège et développe l’artisanat traditionnel à Kyoto, au pays et à l’étranger.
Comme la série Suzuku de Iaito sont faites à Kyoto, Tozando a été certifié pour utiliser la marque « Kyoto » avec la série Suzaku de iaito.

Première perception :

La finition est vraiment au rendez-vous. Les matières utilisées pour chaque pièce (Menuki, tsuka kashira, tsuba, habaki sont vraiment de qualité). Le travail sur la lame est vraiment formidable et bien différenciant de tous les autres modèles que j’ai pu prendre en main (Kurin de Ninecircles, Higo Koshirae de Minosaka, Hiranami Koshirae de Jisei). Le sifflement est en effet différent et se rapproche davantage d’un shinken. Mais la prise en main est vraiment bluffante, il ne pèse que 810g et je n’ai pas du tout la sensation d’avoir un jouet comme les Minosaka qui sont pourtant de qualité. Le Kurin qui est en acier, se rapproche de cette sensation.

Customisation : 

Afin de le personnaliser et lui rajouter du cachet, Guy sensei m’a offert une tsuba ancienne de la même forme et une finition de l’an fleur de Gynkor. Il a aussi poncé les sepa noires afin de faire ressortir la couleur cuivrée. La prochaine étape sera de les changer par des sepas argentées afin de coordonner avec la tsuka kashira.

[masterslider id= »16″]

Je recommande vraiment ce modèle si vous avez un budget autour des 500€, cela reste tout de même une somme. 😉

Test du iaitō Suzaku de Tozando
Avis