4/ Tsuka Ate 柄当て

RESUME

On ressent une hostilité de deux adversaires, le premier est assis en face de soi et l’autre derrière. D’abord, frapper le « Sui-Getsu » (plexus) de l’adversaire qui est devant avec la « Tsuka-Gashira », successivement se retourner et piquer avec la pointe du sabre le « Sui-Getsu » de l’adversaire de derrière. Ensuite, se retourner et couper le premier adversaire qui est toujours devant et en face de soi. Lui faire face « affrontez le danger » le couper en face « Makkō » et vous gagnez.

  • Sui-Getsu : le creux de l’estomac, ou le plexus.

LE MOUVEMENT

1 : S’asseoir en position « Iai-Hiza (Tate Hiza) » dirigé vers le « Shōmen ».
Ensuite, placer les deux mains rapidement sur le sabre. Puis en montant les hanches, mettre le pied gauche sur les orteils et l’aligner avec le genou gauche, et redresser les hanches. En même temps avancer le pied droit, tirer le sabre de face y compris la Saya avec les deux

mains pour frapper violemment le « Sui-Getsu » du premier adversaire qui est devant avec la « Tsuka-Gashira ».

  • A partir de la position « Taitō », s’asseoir en position « Iai-Hiza » : Commencer par le « Hakama-Sabaki » et plier les deux genoux en amenant au sol le genou gauche en premier, puis le pied droit est placé à l’intérieur du genou gauche.
  • A ce moment le pied droit est à plat et les orteils ne dépassent pas le genou gauche. Puis incliner vers la droite le genou droit en diagonal, le pied droit est sur le tranchant en appui sur le sol.
    Puis, placer la fesse gauche sur le talon gauche, et stabiliser le buste. Poursuivre en plaçant naturellement les deux mains, paume (Tana-Gokoro) sur le-dessus des cuisses. Garder cette position correctement comme la position « Chaku-za » (expliqué au point 5-(3) du chapitre 1).

2 : Après la frappe (atemi), simultanément, tirer la Saya vers l’arrière et se diriger vers le 2ème adversaire qui est derrière soi (l’épaule gauche est face à l’adversaire). Exécuter la rotation sur le genou gauche, en l’utilisant comme un axe de rotation. Ensuite, tourner à 90° la pointe du pied gauche décrit un arc de cercle vers la droite, puis ouvrir le buste vers la gauche ; l’ensemble de ces actions se réalisent en dégainant le sabre.

Le sabre une fois dégainé, le « Mune » (dos du sabre – la partie près du « Mono-Uchi ») du sabre est placé sur le sein (pectoral) gauche. Le tranchant de la lame est dirigé vers l’extérieur du corps. Puis, sans s’arrêter (dans le même mouvement), ramener la main gauche, tourner à l’intérieur et placer le « Koi-Guchi » en face du nombril et simultanément allonger le coude droit et réaliser le Tsuki au « Sui-Getsu » (plexus) à l’adversaire qui se trouve derrière.

3 : Se retourner vers le premier adversaire, celui qui était face à soi au début, en utilisant le genou gauche comme un axe de rotation, ramener rapidement la pointe de pied gauche jusqu’à la position initiale. Simultanément extirper le sabre et le monter au-dessus de la tête, puis placer la main gauche sur la Tsuka.

Une fois la rotation terminée, on fait face à l’adversaire de devant (initial), puis le couper de face « Makkō ».

  • Après avoir coupé l’adversaire, la position du « Kissaki » et celle du corps sont les mêmes que dans « MAE ». (voir la 2ème remarque dans le mouvement 2).

4 : En restant dans la même position, libérer la main gauche de la Tsuka et l’envoyer sur le côté gauche du Obi. Successivement, réaliser le « Chi-Buri » en amenant la main droite sur le côté « Yoko » droit.

Remarque : cela veut dire « Yoko-Chi-buri ». Cependant, j’ai traduit précisément comme écrit dans le Kyo-Hon.)

  • Chi-Buri « Yoko » se réalise en amenant le sabre sur le côté droit : le poing droit se déplace parallèlement sur la droite et à la même hauteur que le poing gauche. La lame (tranchant) est dirigée vers la droite. La pointe du sabre est placée légèrement vers le bas. Elle est légèrement alignée avec l’intérieur du poing droit.

5 : La main gauche se trouvant sur le coté gauche au niveau du Obi, l’amener au Koi-guchi face au nombril et réaliser « Nō-Tō ». En coordination avec le « Nō-Tō », reculer la jambe droite vers la jambe gauche, baisser les hanches et s’asseoir sur le talon gauche (le genou gauche touche le sol).

6 : Ensuite, relever les hanches, avancer le pied droit et se mettre debout, puis aligner le pied gauche au pied droit. Puis, lâcher la main droite de la Tsuka et se replacer en forme « Tai-Tō ». Reculer en commençant par le pied gauche et reprendre la position du début (initiale).

 

TRADUCTION DU LIVRET ZNKR IAI 2009 par Tadashi Kajiya 3 Dan Iaido, ShinBuKan Dojo 2015.

 

4/ Tsuka Ate 柄当て
5 (100%) 6 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.