3/ Uke-Nagashi 請流

RESUME

L’adversaire est assis sur la gauche. Soudainement, il se relève et se dirige vers vous afin de vous couper. A ce moment, se protéger de la coupe de l’adversaire en utilisant le « Shinogi » de la lame. Puis, le couper en « Kesa », et gagner.

LE MOUVEMENT

1 : A partir de la position « Shōmen », tourner à 90° sur la droite et s’asseoir en position « Chaku-za ». Puis, simultanément regarder l’adversaire qui est au « Shōmen » (sur la gauche) et placer rapidement les deux mains sur le sabre. Sans s’arrêter, et dans le même mouvement, lever les hanches et placer le pied droit en appui sur le sol.

Poursuivre et amener les orteils du pied gauche au milieu du mollet droit ; ils sont dirigés légèrement vers l’extérieur. Puis avec le pied gauche pousser sur le sol, dégainer le sabre en amenant la Tsuka Gashira à côté de la poitrine, à ce moment la Tsuka est dirigée vers le ciel. Puis, simultanément se relever, dégainer le sabre et, placer le pied droit à l’intérieur du pied gauche (イ) et réaliser Uke Nagashi, le sabre est au-dessus de la tête, pour se protéger de la coupe de l’adversaire.

  • Le sabre dégainé, la lame est en diagonale et la pointe du sabre est dirigée vers le sol et légèrement sur l’arrière. Ainsi, la lame protège bien le buste.

2 : Profitant de la vigueur du « Uke-Nagashi » (protection), simultanément se diriger face à l’adversaire qui est à demi corps sur la gauche, emmener la pointe de lame en rotation vers le haut à droite (Furi Kaburi), et placer la main gauche sur la Tsuka qui se trouve au centre du crâne. Cela sans arrêter le mouvement du sabre. Puis simultanément reculer le pied gauche et couper l’adversaire en « Kesa », en commençant par l’épaule.

  • Couper en « Kesa » : à la fin de la coupe, le poing gauche est arrêté en face du nombril. La pointe de sabre est placée légèrement plus bas que l’horizontale et elle est sur la gauche.

3 : En restant dans la même position, envoyer les deux mains sur la gauche en amenant la lame face à soi (a priori, dans le sens d’exposer sa face « omote ») et, poser la partie près du « Mono-uchi » du sabre sur le-dessus du genou droit.

  • Une fois que les mains se trouvent sur la gauche, la main gauche tient la Tsuka en hauteur dans le prolongement du coude. Le dessus de la main droite se trouve vers le sol, légèrement collé à la Tsuba avec la paume (Tanagokoro) vers le haut.
  • Mono-uchi : partie du sabre (voir schéma en fin de volume)

4 : Libérer la main droite de la Tsuka, l’inverser et saisir la Tsuba par en haut. La main droite est en position « Saka-Te » (tenir le sabre la pointe vers le bas).

5 : Libérer la main gauche de la Tsuka, et saisir le « Koi-Guchi » de la Saya. Ensuite, tourner le « Tana-Gokoro » (littéralement : paume, mais c’est aussi une expression qui pourrait se traduire par : « faire volte face ») la paume de la main droite vers le haut pour envoyer la pointe de sabre vers la gauche en la passant par le bas.

Simultanément, envoyer vers le « Koi-Guchi » la partie du « Mune » qui est près de la Tsuba et réaliser le « Nō-tō » en restant en position « Saka-Te ». Au moment de finir de rengainer, le genou arrière (gauche) touche le sol.

6 : En même temps, se relever et aligner le pied gauche au pied droit. Relâcher la main droite de la Tsuka et se replacer en forme « Tai-Tō ». Reculer en commençant par le pied gauche et se remettre en position du début (initiale).

TRADUCTION DU LIVRET ZNKR IAI 2009 par Tadashi Kajiya 3 Dan Iaido, ShinBuKan Dojo 2015.

3/ Uke-Nagashi 請流
5 (100%) 5 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.