Championnat de France Jodo 2019

Dimanche 3 février 2019 fut éclatant pour le Club de Guy Hallé Sensei. Le Seiryukan Dojo présenta 4 compétiteurs au Championnat de France de Jodo qui se déroula au Gymnase Pierre de Coubertin à Paris. 50 compétiteurs étaient venus de toute la France. 

4 compétiteurs du Seiryukan Dojo dans 2 catégories :

  • Jessica Coelho Moutinho et Gaëtan Tellier en Mudan (sans dan) 
  • Johnny Coelho Moutinho et Tex He Yit en Shodan (1er dan)

Un excellent parcours en Mudan 

Un tirage au sort surprise pour Jessica et Gaëtan qui se sont retrouvés dans la même poule et se sont affrontés dès leur premier match. Cependant, ils réussirent à sortir premiers et accéder à la phase de tableau, chacun d’un côté. 

Cet art martial qui se pratique à 2 (un bâton contre un sabre), permet à Johnny et Tex d’être leurs partenaires respectifs. 

Une finale 100% Briarde

Après des matchs intenses et difficiles, ils se retrouvèrent en finale. La fraterie Coelho Moutinho VS Tellier / He Yit. 

Gaëtan Tellier finit par prendre le dessus sur Jessica après un match intense. 

Un parcours plus difficile en Shodan

Johnny réussit un sans faute en phase de poule et termina premier de son groupe. Ce fut moins évident pour Tex qui perdit son premier match face à Serge Esquiague 1 Dan (Budo Shoshin Kaï), mais finit second. 

Johnny réussi à atteindre les 1/4 de finales mais s’inclina face à Hervé Freitas 1 Dan (Renbukan Dojo de Savigny-le-Temple). 

Il put cependant prendre sa revanche en demi-finale, mais cette fois-ci en tant que partenaire Tex avec un sans faute. 

Une belle finale Shodan

Le duo Tex / Johnny rencontra le Champion de France Mudan 2018 et membre du groupe France : Samy El Shewey 1 Dan (Budoryu). Après un match disputé avec intensité et détermination des deux côtés, les columériens réussirent tout de même à arracher la victoire !

Pour clôturer cette journée en beauté, Jessica et Gaëtan ont obtenu leur 1er dan et Tex son 2e dan. 

Un beau cadeau d’anniversaire pour leur Sensei Guy Hallé. Des médailles, de nouveaux grades mais surtout la reconnaissance de la communauté de Jodokas (hauts gradés, Équipe de France, et tous les autres pratiquants) qui reflètent le fruit de son enseignement, ses valeurs, sa patience et persévérance.